Résultats

Etant donné les événements, j’ai laissé le sondage en ligne quelques jours de plus que prévu. Le nombre de votes par jour a nettement diminué à partir de mercredi dernier, mais plus de 550 personnes y ont tout de même pris part, et les résultats – tadaa! – sont les suivants. Je contacterai les gagnant·es par mail pour l’envoi des prix.

Premier prix: illustration du slogan par Janine, du blog Poil à fille

On ne naît pas féministe mais on devrait (Marjorie – 28%)

Deuxième et troisième prix: un exemplaire dédicadé du Projet Crocodiles

Le féminisme ça fait du bien là où ça fait mâle (Raphaëlle – 11%)
Etre neutre, c’est prendre parti (Benjamin Billet – 10%)

Du quatrième au septième prix: un livre publié par les éditions Des ailes sur un tracteur

Ma vie. Mes choix. Respecte mes droits! (Hermione Gender – 8%)
Adapte un mec (Jessica – 7%)
La lutte continue, tous genres confondus (Marion – 7%)
La cause perdure (Ava – 6%)

Bravo aux gagnant·es et merci encore à toutes celles et tous ceux qui ont participé!

Advertisements

12 réflexions sur “Résultats

  1. Si l’avis d’un non-féministe vous intéresse un tant soit peu, je suis assez surpris par ce palmarès. Le slogan qui arrive en tête m’apparaît vraiment de très loin comme le moins bon, à tout les points de vue.

    Il est exclusivement tourné vers l’intérieur: on n’imagine pas que quelqu’un de non-féministe, d’hésitant, ignorant de la question ou juste sympathisant distant puisse se sentir intéressé ou « interpelé ». Ca fait un peu blague corpo, pas très cinglante en plus.

    Le message, d’ailleurs, est confus. Ca n’est concevable que comme boutade, et une boutade pas très efficace. Si on le prend au pied de la lettre, ça a l’air de vouloir introduire une forme d’essentialisation des anti-essentialisation, ce qui est un peu contradictoire, mais pas tant que ça. C’est un sentiment que j’éprouve souvent en lisant des discours féministes: celui de ressentir comme une volonté de lutter contre la norme par d’autres normes, jamais tout à fait assumées comme telles.

    N’importe lequel des autres slogans porte mieux les idées féministes dans ce qu’elles ont de plus vendeur. Le second court le risque d’alimenter les accusations de misandrie, mais a moins le jeu de mots fonctionne, et on peut deviner un soupçon d’autodérision qui ne nuit pas. Le troisième joue efficacement sur le levier militant, avec un argument que j’ai toujours trouvé un peu foireux mais qui passe bien.

    Le 4e est un bon slogan de manif. Le 5e est drôle, tout en présentant un peu les mêmes caractéristiques que le deuxième (misandrie condescendante, efficace en interne, gentiment agressive vis-à-vis de l’extérieur). Les deux derniers sont plus fédérateurs, plus gentils, tout en insistant avec pertinence sur un point sensible du débat: celui de savoir si l’égalité formelle des droits met fin au féminisme ou pas (en tranchant par la négative, bien sûr).

    Mais alors le premier, il y a peut-être un truc ou un élément de contexte qui m’échappe, mais je le trouve vraiment nul.

    J'aime

    • Vous pouvez comprendre ce que vous voulez – et surtout avec la plus grande mauvaise foi, puisque c’est votre spécialité. Vous pouvez comprendre par exemple que vos commentaires à répétition dans lesquels, en rappelant bien que vous n’êtes pas féministe, vous déblatérez en long, en large et en travers sur ce que les féministes devraient faire et dire, vous feriez mieux de les garder pour vous.

      J'aime

  2. Bon. Il me paraît cependant curieux, pour des gens qui se prétendent militants, donc porteurs d’un message, de se désintéresser de la façon dont ce message est perçu à l’extérieur. C’est un peu une des bases de la communication.

    Ma surprise est tout à fait sincère, et je ne vois absolument pas de quoi vous parlez quand vous évoquez ma « mauvaise foi ».

    Le militant restera à tout jamais un mystère pour moi.

    Bonne suite.

    J'aime

  3. Gloups : une vraie interrogation de ma part (c’est-à-dire sans ironie ni jugement ) : avez-vous reconnu la phrase célèbre de Simone de Beauvoir que le slogan 1 parodie ? Je pose cette question car rien dans votre commentaire ne semble le montrer. Cette référence, que vous retrouverez facilement si besoin, exprime l’un des fondamentaux du discours féministe non essentialiste, précisément. Ce détournement par la boutade ne vise pas à revenir à un essentialisme, au contraire, mais à souligner que l’engagement féministe est une chose nécessaire et que tout le monde devrait l’embrasser dès que possible (et donc dès la naissance !). Le féminisme ne prétend pas être une norme, c’est un combat. C’est tout ce que ce slogan veut dire et vous l’auriez compris si vous vous étiez renseigné un peu sur tout ça.

    Et oui, évidemment, c’est un point de vue féministe 🙂
    Il est donc évident que quelqu’un qui se revendique fièrement comme « non féministe » trouve nul un slogan qui dit, en somme, qu’il a tort dans cette revendication.
    Mais votre avis n’est pas quelque chose qui intéresse celle qui dirige ce blog. Hé oui : ce slogan ne vise ni à vous plaire, ni à vous convaincre.

    Moi, féministe, je le trouve formidable.

    J'aime

  4. « Ma surprise est tout à fait sincère, et je ne vois absolument pas de quoi vous parlez quand vous évoquez ma « mauvaise foi ». » => J’ai envie de dire que la réponse est dans la question.

    J'aime

  5. Je suis féministe, et je trouve également que le slogan gagnant n’est pas terrible, ou comment s’inspirer d’une très bonne formule de Mme de Beauvoir pour en faire une slogan totalitaire: « tout le monde devrait penser comme ça ». C’est limite anti-féministe tant ça va à l’encontre de ce qu’on défend.
    Ensuite, pour des féministes qui prônent donc l’égalité, je vous trouve bien agressifs à l’encontre de qui n’est pas féministe et pense différemment. Ce n’est pas parce que Gloups n’est pas féministe qu’il n’a pas de bons arguments, et rejeter en bloc tout ce qu’il dit parce qu’il se présente comme un non-féministe est vraiment nuisible à notre mouvement. (Et rend surtout ironique l’accroche du blog: « Je m’interroge, tu t’interroges, interrogez-vous.)
    Enfin, je trouve que gagner un dessin quand on est 1er, alors que les 2ème et 3ème gagnent une BD dédicacée (donc une histoire en tout plein de dessins + 1 dessin personnalisé), c’est mal équilibré comme répartition des prix…

    J'aime

    • C’est tout?
      Pour le slogan, ne pas l’aimer c’est une chose, mais je vous suggère de chercher une définition de « totalitaire ». Je suis perplexe face à votre interprétation.
      Et pour Gloups, c’est vraiment trop sympa de votre part de voler à sa rescousse, mais je vous suggère cette fois de lire toooouuus les commentaires qu’il laisse sur ce blog et de revenir ensuite me donner des leçons de féminisme. Oh, son commentaire ne vous semble sûrement pas bien méchant; maintenant multipliez ça par 10 ou 20, sur plusieurs mois, sur plein d’articles différents, et tentez peut-être de réfléchir à deux fois avant de m’envoyer à la figure ce genre de commentaire assassin.
      Quant à la répartition des prix, je n’ai pas à me justifier auprès de vous, d’autant qu’il me semble bien que vous ne figurez pas parmi les lauréat.es.

      J'aime

  6. Totalitaire, je trouve le mot un peu faible. J’aurais ajouté que le féminisme est dictatorial, despotique, fasciste, oppresseur, tyrannique et anticonstitutionnel. N’ayons pas peur des mots !

    Sinon, au risque de vous contredire, Gloups n’a pas d’argument en général. Il s’agit d’une suite de critiques douces-amères (« un peu foireux », « misandrie condescendante », « tourné vers l’intérieur », « jamais tout à fait assumées », « qui se prétendent militant », etc.) rarement développées et, pour le citer, jamais tout à fait assumées (cf sa surprise « sincère »).

    PS : De la même façon qu’il n’est pas nécessaire d’annoncer sa couleur politique avant de parler, vous n’avez pas besoin de commencer vos messages par « je suis féministe ». Ce sont vos arguments, vos idées et vos propos qui peuvent vous qualifier, ou vous disqualifer, comme tel. Par ailleurs, il n’y a pas qu’un seul féminisme et cette accroche est donc d’autant plus inappropriée.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s