Intervention Queer Week 2016: « De la féminisation à la débinarisation? »

Je partage ci-dessous les slides de mon intervention lors de l’atelier-conférence sur l’écriture inclusive organisé par des étudiant·es de Sciences Po dans le cadre de la Queer Week 2016. Merci encore à ces étudiant·es pour leur invitation, et à Cécile pour l’organisation de l’atelier. Y participaient également Sophie Labelle (autrice de la BD « Assignée garçon », récemment rebaptisée « Stéphie n’a jamais été un garçon ») et l’autrice et artiste Ariane Sirota.

Publicités

7 réflexions sur “Intervention Queer Week 2016: « De la féminisation à la débinarisation? »

  1. Pingback: Transgenre - Feminisme | Pearltrees

  2. Diapo numéro 12 : « exclure les hommes est tout aussi sexiste qu’exclure les femmes »

    Voila, degré zéro du féminisme. Je suis consternée.

    Combien de fois faudra-t-il répéter que les hommes ne peuvent PAS être victime du sexisme (de la même manière que les blancs ne peuvent PAS être victimes de racisme) ?

    J'aime

    • Au cas où ce ne serait pas clair (et visiblement ça ne l’est pas): ce n’est pas mon avis, je parle d’une des conceptions possibles de l’inclusivité. Dommage que vous ne reteniez que cela de cette présentation (et de slides qui étaient évidemment accompagnées de force commentaires et explications).

      J'aime

      • Si, si, c’était très clair (pour moi en tout cas). Je faisais une remarque par rapport à la diapo numéro 12.

        Reste que l’idée selon laquelle le sexisme s’applique de manière symétrique aux hommes et aux femmes est une des bases du masculinisme moderne, et non, ce n’est pas juste un point de détail. Le fait que les auteurices de cette présentation semblent adhérer à cette idée ne peut pas non plus être considéré comme un détail. Parce que c’est précisément le genre d’idée qui, sous couvert de critique du genre (telle quelle est portée dans cette diapositive – le genre dans le langage), réussit à faire passer des idées masculinistes pour des positions féministes. Il est important de ne pas entretenir la confusion.

        Du reste, vous dites que « ce n’est pas mon avis », mais alors, si vous ne partagez pas les idées de cette présentation (et la diapositive n°12 en fait partie), pourquoi la relayez-vous sur votre site ?

        J'aime

        • Je « relaie » une conception parmi d’autres que je discute dans le cadre d’une présentation sur différentes conceptions de la féminisation et de la neutralisation dans les milieux militants. Je suis l’autrice de cette présentation et votre façon de vous attaquer à mon travail en vous attachant à une ligne que j’ai déjà expliquée est pour le moins dérangeante.

          J'aime

  3. Je ne m’attache pas à une ligne, je m’attache à une idée qui est une clé de voute de l’antiféminisme aujourd’hui.

    Vous avez discuté, en ayant cette présentation pour support, et je veux bien croire que le contenu de la discussion mettait en lumière beaucoup de choses qui sont écrites dans les diapos. Le problème, c’est que moi, ici et maintenant, je n’ai pas accès à cette discussion. La seule chose que j’ai, c’est la présentation écrite. Donc forcément, c’est de ça que je parle.

    J’irais même plus loin : puisqu’il n’y a que la présentation, comment suis-je sensée deviner dans quel sens telle ou telle chose a été écrite ?

    Et j’irais même encore plus loin : l’idée selon laquelle « les hommes aussi souffrent de sexisme » est une idée qui est posée telle quelle dans la présentation. Des dizaines, peut-être des centaines de personnes, vont lire la diapo 12, s’imprégner de l’idée sans avoir un regard critique dessus. Et puis ces personnes, on les retrouvera (moi, vous, quelqu’une d’autre), plus tard, dans des espaces féministes ou non, à nous faire la leçon parce que « les femmes aussi elles peuvent être sexistes envers les hommes ».

    Bref, diffuser ce genre de messages sans aucune critique claire, ça participe à un confusionnisme ambiant extrêmement malvenu. Ce n’était certainement pas votre intention (en tout cas je l’espère), mais le résultat est là. D’où mon tout premier message qui voulait pointer du doigt ce qui m’est apparu comme une énormité.

    J'aime

    • Encore un commentaire ou deux et je deviens l’Antéchrist. Vous ne comprenez pas ou vous refusez de comprendre ce qu’est une présentation critique et que toutes les féministes ne partagent pas vos opinions (shocking!), soit; mais votre acharnement est ridicule.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s