Des urnes et du papier

A quelques heures de l’élection présidentielle, vous avez sans doute déjà vu passer plus de comparaisons des programmes que vous ne pouvez en digérer. Ce n’est pas juste une comparaison que nous vous proposons sur Connaissance de causes: c’est une analyse fouillée, politisée et intersectionnelle des programmes et des discours des candidat·es – trois éléments qui, parfois, manquent cruellement ailleurs.

Le tableau ci-dessous est forcément réducteur, mais il permet de visualiser très rapidement les conclusions auxquelles nous sommes parvenu·es (cliquer sur l’image pour la voir en haute résolution).

Je vais maintenant parler des conséquences que j’en tire pour moi, et pour moi seule: le collectif Connaissance de causes est apartisan et n’appelle à voter pour personne.

Pour ma part, jusqu’à il y a un jour ou deux, j’étais indécise. Mais il y a des thèmes qui pour moi sont décisifs. Les thèmes liés au genre, aux féminismes et aux sexualités en font évidemment partie, tout comme quelques autres, analysés sur Mediapart par des ONG et expert·es. Or toutes ces analyses sont unanimes et je m’y rallie. Je voterai donc pour Jean-Luc Mélenchon. Pas parce que je suis conquise par sa personne, au contraire, et malgré des désaccords importants sur certains points, notamment sur l’Europe. Je voterai cependant pour Mélenchon tout simplement parce qu’il porte le meilleur programme, le plus abouti, le plus progressiste: c’est ça que, pour ma part, j’appelle voter « utile ».

Publicités